Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 040
Nombre de pages 12
Section Diachronie, histoire de la langue
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08199
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08199

Ponctuation et syntaxe en ancien français : Étude d’un corpus de chartes écrites à Liège avant 1292. Méthode de travail

N. Mazziotta

nicolas.mazziotta@ulg.ac.be

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Cette contribution présente notre thèse, en se focalisant sur la méthode. Nous avons étudié les relations entre la syntaxe et la ponctuation dans un corpus de chartes originales écrites en français à Liège au treizième siècle. Dans cette recherche, nous avons pris le parti suivant : il est possible de décrire une grande proportion des signes de ponctuation en se servant uniquement d'une approche basée sur l'analyse de la syntaxe (à l'exclusion de la sémantique ou de la visée communicative). Notre étude a nécessité que soient définis précisément les concepts de ponctuation et de syntaxe avant qu'une quelconque analyse puisse être faite. La notion de ponctuation a été définie par rapport à l'ensemble des unités de la langue écrite, que nous avons abordée d'un point de vue autonomiste. Le modèle d'analyse syntaxique a été construit progressivement, d'abord en distinguant la morphologie de la syntaxe, en suite en définissant les types de structures à trois niveaux d'intégration syntaxique différents. Nous avons ensuite employé des outils statistiques pour repérer les structures syntaxiques qui attiraient ou repoussaient la ponctuation. Cette approche outillée nous a permi de sélectionner les points sur lesquels nous avons concentré notre effort descriptif : les associations entre les structures syntaxiques et la ponctuation qui ne semblent pas dues au hasard. Enfin, nous avons examiné la forme des signes à l'aide de méthodes appropriées.



© Institut de Linguistique Française 2008