Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 065
Nombre de pages 14
Section Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08049
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08049

La photographie, déclencheur de parole en classe de FLE : la fiction dans les interactions

C. Muller

catherine.muller9@gmail.com

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
L’article décrit l’utilisation de la photographie comme support d’enseignement pour susciter des interactions en classe de langue. Un corpus de séquences de classe a été recueilli dans lequel des apprenants de français langue étrangère commentent des photographies d’art. Les mêmes images ont été montrées à différents groupes. L’analyse de ce corpus révèle l’importance des constructions fictionnelles. Ce discours des apprenants est caractérisé par une instabilité énonciative : les voix ne sont pas clairement identifiées. Cela correspond à la notion de fiction en classe de langue développée par F. Cicurel. Le phénomène de polyphonie énonciative, tel que mis en évidence par O. Ducrot, apparaît dans le corpus. Des exemples de virtualité et de pseudo-références seront analysés à travers l’étude des références des pronoms personnels. Les marques de l’irréel, le discours direct rapporté, l’attribution de titres aux photographies sont autant d’éléments qui favorisent l’entrée dans la fiction. Si la fiction apparaît couramment dans les discours de la classe de langue, il semble ici que la présence de l’image déclenche les créations fictionnelles de façon spécifique. La photographie amène les apprenants à faire parler les personnages. Les perspectives didactiques seront mises en évidence. En encourageant la création de mondes imaginaires, la photographie favorise l’expression et la créativité des apprenants.



© Institut de Linguistique Française 2008