Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 158
Nombre de pages 13
Section Psycholinguistique, acquisition
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08195
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08195

Flexibilité sémantique du système verbal chez l'enfant et l'aphasique : contre l'erreur et pour l'approximation sémantique

K. Duvignau, B. Gaume, T.M. Tran, M. Manchon, C. Martinot and N. Panissal

duvignau@univ-tlse2.fr
gaume@univ-tlse2.fr
thimai.tran@univ-lille2.fr
Anniepierre39@aol.com
martinot@univ-tlse2.fr
panissal@univ-tlse2.fr

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Cette étude s’inscrit dans un programme de recherche qui propose de mettre au jour l’importance de la proximité sémantique inter-verbes dans la structuration du lexique en considérant le développement du langage normal et pathologique. Dans ce papier nous proposons de comparer les performances en tâche de dénomination d’action à partir de vidéos d’action chez trois types de locuteurs : a) en cours d’acquisition du lexique (54 enfants de 2-4 ans) b) en proie à des difficultés d’accès lexical suite à une lésion cérébrale (17 aphasiques) et, c) détenant un système lexical relativement stabilisé (17 adultes contrôles). L’originalité de notre approche est liée au choix du phénomène linguistique considéré, à savoir la production d’approximations sémantiques à pivot verbal : - « La dame, elle ouvre la carotte » - enfant, vidéo [Eplucher carotte] - « Elle a dégraphé des carottes, non c’est pas ça» - aphasique, vidéo [Eplucher carotte]. En effet, d’une part ces productions sont peu étudiées tant en linguistique qu’en psychologie, d’autre part elles sont toujours traitées en marge du lexique alors qu’elles pourraient prendre rang parmi les phénomènes de base de la structuration du système lexical des verbes.



© Institut de Linguistique Française 2008