Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 126
Nombre de pages 13
Section Linguistique du texte et de l’écrit, stylistique
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08081
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08081

Tragédie et question primordiale : le modèle de la suasoire dans l’Iphigénie de Racine

J. Lecompte

lecomptejerome@gmail.com

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
La présence de l’interrogation aux niveaux rhétoriques micro et macro-structurels de la tragédie classique est un phénomène particulièrement saillant dans l’Iphigénie de Racine. Procédé majeur de l’expressivité pathétique, il permet également de résumer la pièce sous la forme d’une « question primordiale », qu’il convient alors de rapprocher de l’exercice de déclamation appelé « suasoire » : ce sujet de fiction argumentative devait permettre de développer « deux ou plusieurs thèses plausibles », pour emprunter les mots de Quintilien. Rapportée à l’œuvre dramatique, la suasoire constitue une matrice rhétorique fondamentale, qui préside non seulement à l’inventio, mais aussi à la dispositio des arguments vraisemblables par leur distribution en fonction des personnages et tout au long de l’œuvre. Son identification autorise une génétique de l’argumentation littéraire dont le but est d’insister sur le rôle dynamique de la question dans l’invention du vraisemblable : elle nous confronte en définitive à la nature profondément problématique de la rhétorique. La méthodologie retenue se conformera à la culture antique de Racine, par préférence à une approche sémantico-logique ou problématologique, car il s’agit bien en premier lieu d’identifier un modèle avéré. Cette étude permettra en outre de donner un aperçu du statut épistémologique du vraisemblable dans une tragédie racinienne, où la rhétorique est souvent aux prises avec la sophistique.



© Institut de Linguistique Française 2008