Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 222
Nombre de pages 10
Section Syntaxe
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08232
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08232

Sur les interrogatives indirectes construites avec sur: leur distribution avec verbes à deux compléments

T. Nakamura

nakamura@univ-mlv.fr

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Dans cette étude, nous nous intéressons à la distribution des interrogatives indirectes (I.I.) introduites par une préposition. Notre premier objectif est de présenter, indépendamment d'un cadre théorique particulier, la distribution des I.I. introduites par la préposition sur. Nous décrivons la distribution de ces compléments dans la position prépositionnelle des verbes à deux compléments. Nous examinons également la possibilité d'effacement de la préposition introduisant une I.I. D'après cet examen, l'I.I. peut apparaître dans une position syntaxique où une complétive est exclue (?*Léa a interrogé Luc sur ce que Paul a fait ce travail vs. Léa a interrogé Luc sur ce qu'il comptait faire plus tard) et où l'omission de la préposition dépend de plusieurs facteurs : la forme du verbe (transitif bi-valent vs. verbe pronominal, *Luc a interrogé Léa pourquoi elle a commis cette infraction vs. Luc s'interroge pourquoi il a commis cette infraction), la nature des éléments Qu- (interrogative indirecte totale vs. interrogative indirecte partielle, ?*Luc a interrogé Paul si c'était lui qui avait fait ça vs. *Luc a interrogé Paul sur ce qu'il avait fait ; Qu- nominaux argumentaux vs. Qu- adverbiaux, *Luc a interrogé Paul sur ce qu'il avait fait vs. ?Luc s'interroge pourquoi il a fait ça), la nature de la préposition de l'élément Qu- (? Luc s'interroge sur quoi portait la conversation entre Léa et Marie vs. ?*Luc s'interroge sur de quoi il s'agissait).



© Institut de Linguistique Française 2008