Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 183
Nombre de pages 12
Section Sémantique
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08016
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08016

Sémantique du verbe monter : proposition d'un noyau de sens

L. Emirkanian

emirkanian.louisette@uqam.ca

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Le traitement de la polysémie représente un défi pour le Traitement Automatique des Langues. Nous nous intéressons aux différents emplois du verbe monter (gravir, augmenter, croître, assembler, combiner, etc.) et proposons un noyau de sens à partir duquel sont dérivées les différentes acceptions du verbe. Nous nous attachons à rendre compte des contraintes que monter impose (une direction et une orientation, en particulier), des différentes constructions syntaxiques (structures intransitive, transitive bivalente ou trivalente) dans lesquelles il est employé ainsi que des propriétés sémantiques des éléments du cotexte, tous ces éléments contribuant au sens que le verbe acquerra dans un énoncé. Le verbe monter impose l’existence, pour une cible, d’une propriété à laquelle peut être associée une mesure qui augmente (la direction). L’orientation impose la présence d’un axe vertical dont la conceptualisation varie selon la propriété de la cible qui fait l’objet de la modification: axe vertical du domaine spatial, échelle, addition, accumulation dans un ordre donné, avec visée. Grâce à la notion de mesure, notion algébrique, il est possible de rendre compte de façon uniforme de tous les emplois de monter, au-delà de la notion géométrique de position sur l’axe vertical, qui ne permet de traiter que les emplois spatiaux.



© Institut de Linguistique Française 2008