Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 114
Nombre de pages 15
Section Lexique(s)
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08082
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08082

Les représentations graphiques du lexique dans les pratiques atypiques écrites des jeunes

N. Michot

nicolasmichot1@yahoo.fr

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Notre étude porte sur les discours écrits de façon atypique dans les blogs et produits par les jeunes Français. En effet, si les jeunes n’écrivent pas tous de façon atypique sur Internet, ces types d’écrits sont souvent perçus comme étant emblématiques des pratiques linguistiques des jeunes dans la société moderne. Le lexique constitue une caractéristique linguistique majeure dans les discours des jeunes. Des lexiques spécifiques argotiques aux lexiques courants, ou des usages particuliers en discours aux représentations graphiques atypiques, le lexique présente un grand nombre de caractéristiques qui méritent une attention particulière. Nous avons donc focalisé l’attention sur la description des différentes possibilités de représentations graphiques du lexique observées dans notre corpus de blogs recueillis sur la plateforme skyrock.com afin de comprendre les mécanismes d’encodage qui peuvent parfois paraître difficiles à décrypter au premier abord. Certains considèrent d’ailleurs que ces écrits sont dysorthographiés et que les jeunes n’écrivent pas en français sur Internet. Nous proposons donc d’articuler notre réflexion autour de la question des représentations graphiques et orthographiques du lexique dans les blogs. Pour ce faire, nous décrirons les procédés graphiques en en dégageant les fonctions principales, avant d’accorder une attention particulière aux représentations orthographiques des lexiques spécifiques aux jeunes non attestés dans les dictionnaires généraux de langue française. Nous examinerons ensuite les mécanismes d’encodage récurrents divergeant de la norme orthographique à travers une analyse graphophonique, puis nous terminerons en nous interrogeant sur les possibilités de confusions et d’interpénétrations entre la logique de représentation orthographique et les logiques de représentations graphiques atypiques dans les productions écrites de façon normée par des jeunes en cours d’apprentissage linguistique, afin de savoir si les pratiques linguistiques sur les supports modernes de communication engendrent, comme certains le prétendent, une baisse du niveau de compétence linguistique chez les jeunes.



© Institut de Linguistique Française 2008