Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 109
Nombre de pages 14
Section Lexique(s)
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08181
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08181

Le problème de la continuité en lexicologie historique. Réflexions à partir de la pratique lexicographique dans le cadre du projet DETCOL

M. Andronache

marta.andronache@atilf.fr

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Le but de notre communication est d’attirer l’attention sur l’importance de la continuité comme principe méthodologique de la lexicologie historique. Nous distinguons deux cas de figure, souvent amalgamés dans la pratique (méta-) lexicographique : les vraies antédatations de lexèmes (où la continuité entre la première attestation absolue et l’unité lexicale à expliquer est avérée) et les « fausses antédatations » (où, faute de continuité, il n’y a pas de rapport étymologique direct entre la première attestation absolue et l’unité lexicale à expliquer). Cette démarche nous permettra de mettre en évidence l’intérêt de la continuité dans l’établissement de l’étymologie d’un lexème ; de façon quelque peu inattendue, elle nous amènera aussi à soulever la question de la définition du terme technique d’antédation en linguistique historique. Notre démarche sera la suivante : dégager l’importance de la continuité à partir d’un corpus d’analyses étymologiques regroupées autour du champ lexical de la terminologie grammaticale appartenant à la nomenclature du projet DETCOL (Développement et Exploitation Textuelle d’un Corpus d’Œuvres Linguistiques). Notre communication s’inscrit ainsi dans le cadre d’un premier bilan méthodologique de ce projet. Les résultats de notre étude montrent que parmi les 17 lexèmes analysés 75% présentent une continuité entre leur première attestation absolue et leur emploi dans le lexique actuel, tandis que pour 25% des cas les premières attestations restent isolées et ne marquent qu’une première tentative, ratée, de lexicalisation. En conclusion, nous considérons que la continuité doit être prise en compte parmi les grands principes de la lexicologie historique moderne : les lexicologues diachroniciens ne pourront plus ignorer ce principe puisque nous verrons que la continuité est essentielle dans l’établissement d’une datation correcte des lexèmes.



© Institut de Linguistique Française 2008

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.