Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 177
Nombre de pages 12
Section Sémantique
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08240
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08240

Modélisation sémantique, sens différentiel et genre

F. Baider and E. Jacquey

fabienne@ucy.ac.cy
ejacquey@atilf.fr

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Lorsqu’ils dénotent l’être féminin, respectivement l’être masculin, de nombreux paradigmes ont des interprétations qui se distinguent par leur connotation. Aussi bien en discours que dans les descriptions métalinguistiques de ces paradigmes, de nombreuses recherches constatent une dévaloration du paradigme féminin et par ailleurs le fait que la prérogative de la vie publique reste actuellement, sur le plan linguistique du moins, d’abord masculine. En prenant l’exemple des paires minimales dites à « sens différentiel » de la forme N+Adj et Adj+N tels que honnête homme, honnête femme, nous montrons comment les outils descriptifs du lexique génératif (Pustejovsky 1995), niveaux de description et mécanismes génératifs, permettent de rendre compte des différentes interprétations sans pour autant postuler une ambiguïté de l’adjectif. Comme nous le verrons aussi, les paires minimales qui ne sont pas à sens différentiel, homme sociale, femme sociable, peuvent aussi être décrites sans pour autant postuler une ambiguïté lexicale de homme ou de femme.Nous verrons en particulier que des représentations différentes pour homme et femme, ainsi qu'une confrontation entre les comportements des adjectifs observés et l'analyse des adjectifs faite par Bouillon 1997 pour le français nous permettra de proposer une première formalisation du phénomène



© Institut de Linguistique Française 2008