Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 072
Nombre de pages 11
Section Discours, pragmatique et interaction
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08315
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08315

Le recours au préformé : une ressource dans l'interaction conversationnelle

E. Guelich

elisabeth.guelich@uni-bielefeld.de

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
L’objectif de notre contribution à cette Table ronde sera de mettre en lumière le rôle du recours aux structures préformées dans les processus de production discursive et d’intercompréhension. Le terme de ‘structure préformée’ couvre un ensemble assez diversifié de formes présentant différents degrés de complexité, qui va des locutions idiomatiques au sens restreint jusqu’à certains ‘genres communicatifs’, en passant par les formules de politesse et les routines discursives. L’analyse de données orales enregistrées en contexte naturel permet d’observer que les membres d’une société ou d’un groupe social développent de telles structures en tant que « méthodes » conversationnelles pour résoudre des tâches communicatives récurrentes. Nous qualifions un discours ou segment de discours de préformé si le locuteur s’oriente, pour le produire, sur un modèle (au sens non-normatif de « patron ») disponible dans la communauté discursive. Le locuteur présume que son partenaire connaît et reconnaît le modèle et qu’il l’utilise de son côté à la réception. Le recours au préformé n’est pas simplement une activité de reproduction d’éléments « préfabriqués » que le locuteur peut préférer ou non à une production ‘libre’, mais il fait partie – tout comme le recours à d’autres procédés de production discursive (p.ex. la reformulation) - du travail de formulation et est soumis à un traitement interactif. Jusqu’à présent le préformé a surtout été étudié dans la phraséologie, où on s’est intéressé notamment aux aspects lexicaux et grammaticaux. Mais si l’on veut comprendre comment fonctionne le recours aux préformé dans la conversation, il est indispensable de tenir compte aussi des phénomènes interactifs et des processus discursifs. Notre propos est donc d’un côté de pratiquer une approche interactionnelle dans les recherches phraséologiques et de l’autre d’intégrer l’étude du préformé dans les recherches en interaction.



© Institut de Linguistique Française 2008

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.