Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 076
Nombre de pages 13
Section Discours, pragmatique et interaction
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08162
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08162

Du tabou à la grammaire. Les sacres en français québécois dans une perspective interactionnelle

V. Bässler

valerie.baessler@romanistik.uni-freiburg.de

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Les sacres en français québécois – des jurons à base religieuse, mais vidés de leur sens premier (« tabarnac », « criss », « osti », etc.) – sont des unités multifonctionnelles : d’abord, ils remplissent des fonctions grammaticales au sein d’une phrase (en tant que substantif, verbe, adjectif et adverbe), ensuite affectives (colère, douleur, joie, surprise, etc.), et enfin des fonctions interactionnelles dans la communication. Les sacres ont fait l’objet de nombreuses études notamment dans une perspective historique, psycholinguistique, fonctionnelle et sociolinguistique. Cependant les recherches empiriques reposant sur l’analyse conversationnelle se font encore rares, c’est pour cela que nous focaliserons notre attention sur ce dernier point. L’analyse des sacres sera basée sur des enregistrements tels que des conversations spontanées, des émissions télévisées et radiophoniques, ainsi que sur des extraits de littérature imitant la langue parlée, plus communément appelée « littérature joualisante ». En remplissant différentes fonctions, à savoir grammaticales, émotives et interactionnelles, les sacres apparaissent le plus souvent sous forme d’interjection. Nous reprendrons le terme d’Ameka (1992) qui a qualifié les sacres parmi les «interjections secondaires» (suivant la terminologie déjà élaborée par Wundt en 1904). Nous démontrerons que les sacres en français québécois, en tant qu’interjections secondaires, servent à la structuration du discours et à l’organisation de l’interaction. Une première approche des quelques fonctions interactionnelles que remplissent les sacres a été proposée par Drescher (2000) sur la base d’un corpus de québécois parlé dans la région de Sherbrooke établi dans les années 1970, fonctions que nous reprendrons et élargirons. L’étude de l’intonation des séquences contenant de telles interjections secondaires est indispensable à une description complète des sacres dans une fonction interactionnelle. Sur la base de l’analyse prosodique d’une partie de notre corpus à l’aide du logiciel Praat, on peut avancer l’hypothèse que les tours de parole contenant les sacres forment une courbe d’intonation caractéristique servant ainsi – une fois de plus – à la structuration du discours. En résumé, les sacres en français québécois actuel représentent beaucoup plus que de simples jurons à base affective, qui permettent uniquement de se défouler verbalement, et ils sont loin d’être des tics de langage, des locutions de remplissage ou de simples interjections mises un peu partout à l’intérieur d’un énoncé. Ils s’avèrent être plutôt des termes plurifonctionnels remplissant non seulement différentes fonctions grammaticales mais aussi interactionnelles dans l’organisation du discours.



© Institut de Linguistique Française 2008

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.