Open Access
Numéro
CMLF 2008
2008
Numéro d'article 218
Nombre de pages 11
Section Syntaxe
DOI https://doi.org/10.1051/cmlf08126
Publié en ligne 9 juillet 2008
Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
DOI: 10.1051/cmlf08126

L'interprétation des participes présents adjoints : converbialité et portée du rapport entre prédications

E. Havu and M. Pierrard

eva.havu@helsinki.fi
mpierrar@vub.ac.be

Publié en ligne le 9 juillet 2008

Résumé
Nous présenterons d’abord une série de propriétés déterminantes pour l’appréhension des participes présents adjoints (PPaA) en français, pour illustrer ensuite leur impact à travers la description d’un de leurs emplois particuliers. En tant que forme adjectivante, le participe présent, forme verbale non fléchie, manifeste une non-autonomie référentielle. Il est en rapport d’incidence avec un support thématique, qui occupe une place argumentale dans la prédication principale et peut remplir deux fonctions : caractériser un N (1a) ou remplir une fonction co-prédicative de description de N (1b). Selon la fonction, il aura un statut de segment intégré dans la tête du GN (1a) ou il sera détaché par rapport au GN (1b) : (1a) Le parti politique constatant un blocage peut proposer au parlement une motion de censure. (1b) Le Premier Ministre, constatant un blocage, demande à ses ministres de cesser les querelles partisanes. Les deux fonctions ont en commun une orientation sémantico-syntaxique vers le GN de la prédication centrale qui constitue aussi leur support thématique. Le statut détaché peut être interprété comme l’indice d’une fonction extraprédicative, extérieure par rapport à la structure argumentale du prédicat principal. Le détachement apparaît alors comme un indice fonctionnel qui caractérise la fonction adjointe (1b) face à d’autres fonctions, telle la fonction épithète (1a). La forme adjointe constitue une co-prédication, et les rapports perçus dans l’ensemble complexe, décrit par la prédication composée, deviennent un facteur central dans l’interprétation du participe co-prédicatif : la prédication complexe peut exprimer un seul événement (visée multidimensionnelle sur E1) ou deux évenéments distincts (soit la simultanéité de E1 et E2, soit le séquençage de E1 et E2.



© Institut de Linguistique Française 2008

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.